La Lactation Induite

Une personne peut souhaiter induire une lactation si :

 

• elle adopte un bébé
• elle fait appel à une mère porteuse pour son bébé
• elle est en relation avec une autre femme enceinte qu’elle souhaite aider à allaiter
• une autre relation, souvent transgenre, où l’un ou les deux partenaires souhaitent allaiter

 

Comment une femme qui n’a jamais été enceinte peut-elle allaiter ?

 

Notre approche essaie simplement de faire croire au corps de la personne qui induit une lactation qu’elle est enceinte.

 

Le milieu hormonal du corps pendant la grossesse implique:

 

• De hauts niveaux d’oestrogènes
• De hauts niveaux de progestérone
• De hauts niveaux de prolactine
• De hauts niveaux d’hormone chorionique gonadotrope humaine (hCG)
• De hauts niveaux d’autres hormones

 

Ces hormones commencent à augmenter dès le début de la grossesse. Chaque hormone a un rôle à jouer dans la préparation des seins à produire du lait, la production de lait commençant autour de 16 semaines de grossesse.

 

Si une personne a déjà allaité au sein, cela augmentera la possibilité que cette personne produise suffisamment de lait, sans que ce soit certain. Certaines personnes induisant une lactation ont réussi à produire tout le lait dont le bébé avait besoin, mais je pense que la majorité ne le fait pas.

 

Et si je ne peux pas produire tout le lait dont le bébé a besoin ?

 

Ce serait bien si vous le faisiez, mais il ne faut pas oublier que l’allaitement maternel est beaucoup plus que du lait. L’allaitement maternel est une relation, une relation physique et émotionnelle étroite entre deux personnes qui s’aiment habituellement. De plus, l’allaitement aide à développer cette relation affective étroite.

 

Si vous ne pouvez pas produire tout le lait dont le bébé a besoin, vous pouvez, et nous vous recommandons de le faire, compléter le bébé au sein avec un dispositif d’aide à la lactation. Comme montré dans la vidéo.

 

Les compléments peuvent inclure du lait humain provenant d’un don ou du lait artificiel. S’il vous plaît, ne payez pas pour du lait provenant d’un don. Il y a de nombreux incidents rapportés de mères recevant du lait humain frelaté (habituellement avec du lait artificiel ou du lait de vache). Obtenez des informations sur la façon d’obtenir des dons fiables sur ce site.

 

Les médicaments et la méthode

 

Dans notre consultation, nous commençons généralement par donner à la personne induisant la lactation une pilule contraceptive combinée (qui lui donne à la fois de l’œstrogène et de la progestérone) ainsi que de la dompéridone qui augmente les niveaux de prolactine.

 

En théorie, la pilule contraceptive combinée devrait avoir des niveaux plus élevés de progestérone, mais c’est la théorie, et le choix de telle ou telle pilule contraceptive combinée ne fait probablement pas une grande différence. Si la pilule contraceptive contient des placebos (c’est-à-dire des «pilules de sucre» ou des pilules sans aucun effet), la personne qui induit une lactation ne devrait pas les prendre mais plutôt passer au prochain cycle de pilules sans interruption.

 

La personne qui induit une lactation devrait prendre la pilule contraceptive combinée au moins 16 semaines et la continuer jusqu’à 6 à 8 semaines avant la naissance du bébé puis l’arrêter complètement. Cela signifie une période de 22 à 24 semaines au total.

 

La dompéridone augmente les niveaux de prolactine chez la personne qui induit une lactation et nous recommandons de continuer la dompéridone au moins jusqu’à la naissance du bébé et même ensuite. En effet, il est probable que la prise de dompéridone aura besoin d’être poursuivie pendant toute la période d’allaitement.

 

La dose de dompéridone ? Nous débutons avec une dose de 30mg (3 comprimés) 3 fois par jour et nous augmentons parfois en deux étapes, la première avec une dose de 40mg (4 comprimés) 3 fois par jour et ensuite 40mg (4 comprimés) 4 fois par jour, ou 50mg (5 comprimés) 3 fois par jour (pour plus de commodité). La principale raison de ne pas prendre immédiatement la dose la plus importante est de prévenir des effets secondaires qui ne se produisent pas à 9 comprimés (90mg/jour) mais peuvent se produire à 15 comprimés (150mg/jour).

 

Les effets secondaires de la dompéridone comprennent une prise de poids, un mal de tête qui est habituellement léger et transitoire, ne dure pas plus de quelques jours, une bouche sèche.

 

L’idée que la dompéridone est dangereuse si vous avez un quelconque problème cardiaque est insensée et est due à la désinformation réalisée par les fabricants de lait artificiel. La seule situation où la dompéridone peut causer des problèmes est si vous avez un intervalle QT prolongé sur un électrocardiogramme et un électrocardiogramme peut facilement être fait pour exclure un intervalle QT prolongé. Si vous avez un souffle au coeur, que vous avez eu une chirurgie cardiaque, si vous avez de l’hypertension ou si vous avez d’autres résultats sur l’électrocardiogramme, ce n’est pas une raison pour éviter la dompéridone. Notre expérience avec les dizaines de milliers de nos patients prenant de la dompéridone, est que c’est généralement un médicament très sûr.

 

Certaines femmes peuvent avoir des règles irrégulières avec la dompéridone, mais si elles prennent la pilule contraceptive combinée avec des niveaux semblables et élevés d’oestrogènes et de progestérone, cela ne devrait pas arriver. Si cela arrive, elles devraient consulter leur médecin pour s’assurer qu’il n’y a pas une autre cause au saignement.

 

Quand la personne qui induit une lactation arrête la pilule contraceptive combinée, si cette personne est une femme, elle aura des saignements vaginaux rapidement. Cela ne devrait pas durer plus de quelques jours.

 

Une fois que la pilule contraceptive est arrêtée, la personne qui induit une lactation devrait commencer les séances d’expression pour stimuler la production lactée. Notez que les hommes peuvent produire du lait, l’approche est donc la même pour les hommes. En théorie, l’expression du lait (manuellement ou au tire lait) devrait être la même que si le bébé tétait, mais en fait, la fréquence des tétées des bébés varie et les personnes qui induisent une lactation travaillent souvent à l’extérieur et n’ont pas souvent l’occasion d’exprimer leur lait au travail.

 

Et si je n’ai pas 22 à 24 semaines avant que le bébé naisse?

 

Ma préférence est de ne pas utiliser la pilule contraceptive, mais de prendre seulement la dompéridone. Le problème est que la pilule contraceptive inhibera la production de lait, et donc recommander de continuer la pilule contraceptive jusqu’à ce que le bébé naisse, ou plus longtemps, ne fonctionne pas bien. Donc, est-ce qu’il est possible de prendre la pilule contraceptive 14 semaines plus la dompéridone ? Peut-être, mais cela fait court.

 

Il y a exception lorsque l’une des partenaires est enceinte et prévoit d’allaiter et que la partenaire non enceinte induit une lactation. Dans ce cas, la partenaire non enceinte peut continuer à prendre la pilule contraceptive même après la naissance du bébé pour augmenter le temps pendant lequel son corps va “penser qu’il est en cours de grossesse”.

 

Quand dois-je commencer à mettre le bébé au sein ?

 

Dès que possible après la naissance du bébé. Dans beaucoup de juridictions, la personne qui induit une lactation peut prendre le bébé immédiatement après la naissance, dans la salle d’accouchement. Dans d’autres juridictions, ce n’est pas possible, mais la personne qui induit la lactation devrait informer le personnel hospitalier à l’avance que vous serez le parent de ce bébé et qu’ils devraient éviter de nourrir le bébé avec un biberon. Un nouveau-né peut être nourri avec une cuillère ou une gobelet sans difficulté.

 

La mère qui a donné naissance au bébé devrait-elle lui donner le sein ?

 

Il y a certainement des avantages à ce qu’elle le fasse pour elle comme pour le bébé. Le bébé aura l’opportunité de recevoir exclusivement du lait humain (colostrum) pendant quelques jours ou même plus longtemps. Cela aidera également la mère qui a donné naissance au bébé à éviter un douloureux engorgement. Certaines sont heureuses de le faire, d’autres non. En théorie, la mère qui a donné naissance au bébé peut s’attacher au bébé si elle lui donne le sein. Cela n’a pas encore eu lieu chez les couples qui fréquentaient notre consultation pour induire une lactation.

 

Vous et votre médecin de famille

 

Il est important que votre médecin sache que vous prenez ces médicaments au cas où des effets secondaires apparaîtraient. Et, il est important qu’il sache que vous induisez une lactation, au cas où des effets secondaires de toute sorte apparaîtraient et pourraient être liés à l’induction de la lactation.

 

Une dernière chose

 

Certaines personnes n’ont utilisé aucun de ces médicaments et ont seulement mis le bébé au sein. Certaines ont produit du lait, parfois même tout le lait dont avait besoin le bébé, mais cela doit être une situation rare. Si l’objectif est l’allaitement et non le lait maternel, c’est une possibilité pour ces personnes.

 

Traduction de l’article, « Inducing lactation»
Dr Jack Newman, MD, FRCPC © 2017, 2018
Version française janvier 2018 par Vanessa Lasne, animatrice LLL.
Peut être copié et diffusé sans autre autorisation, à condition qu’il ne soit utilisé dans aucun contexte où le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l’OMS est violé.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.